13/05/2009

La vie aux champs.......

L'homme des villes est généralement habitué à voir lorsqu'il se rend à la campagne des champs, il ne remarque même pas les agriculteurs qui font leur travail, c'est à peine s'il imagine le coût exorbitant du matériel utilisé, et cependant sans ces machines, pas de productivité, et c'est toute une vie de fermier qui est consacré à rembourser les emprunts. Alors, le citadin que je suis, lorsqu'il se rapproche de la campagne au Sénégal à de quoi ouvrir tout grands les mirettes, car, ici, point de gros engins, c'est à peine si de temps en temps il croise un tracteur, et dans ce cas, il a déjà quelques années derrière lui. Mais alors, comment s'occupe t'on de la terre ici ???? La réponse est simple, revenez des années en arrière, du temps de nos aïeux....la force de l'homme et parfois couplée avec celle d'un âne, voire les plus "riches", celle d'un cheval. C'est ainsi qu'on fertilise les champs par la méthode de la terre brûlée, puis on répand soit des excréments de zébus, soit des écailles de poissons, on retourne le sol avec une charrue.... **************************************************************************************************************************************Kobongoye.Une charrue toujours en activité * *******************************************************************************************************************Ensuite on fait les semis avec un semoir. L'arrosage nécessaire se fait avec des bassines qu'on va remplir au puits, les femmes transportent ainsi sur des kilomètres l'eau sur leurs têtes, et on attend impatiemment l'aide du ciel à la saison des pluies, appelé ici, l'hivernage, au moment de la récolte ce sera au tour des hommes avec des charettes de récolter le fruit de leur dur labeur. ********************************************************************************************************************************Kobongoye.Un semoir, toujours utilisé de nos jours **********************************************************************************************Ces machines agricoles je les aie photographié dans la cour de la case du chef au village de Kobongoye, ils sont toujours utilisé de nos jours, ce n'est pas le musée de la vie agricole; ayons une pensée pour ces gens qui courageusement sous un soleil de plomb travaille la terre, terre parfois si pauvre que leurs récoltes sont forts maigres.

13:22 Écrit par d dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Petit à petit le moral revient.
Hier tu nous montres des fruits et des fleurs, aujourdh'ui tu nous conduis à la Foire Agricole Sénégalaise pour découvrir les dernières nouveautés!
Bisous.

Écrit par : mamyni | 13/05/2009

P'tit "Clic " Tout simplement pour vous dire que la pièce "La souricière" a eu beaucoup de succés
Arwen est super heureuse mais ses compagnons de scène lui manque déjà
Nous te souhaitons une douce soirée
Bisous

Écrit par : Arwen & Gioia et Les Artistochats | 13/05/2009

salut Dédé awel, le matériel n'est pas le meme que par ici, zene !!! mais quel beau résultat il nous donne
bonne journée a toi
a bientot

Écrit par : Jilou | 13/05/2009

Les commentaires sont fermés.